Les Différents Syndromes Prémenstruels et leur solution Naturopathique.

Nous sommes toutes différentes et nos cycles varient tout au long de notre vie. Le syndrome prémenstruel ou SPM touche 20 à 50% des femmes. Le SPM est un ensemble de symptômes très variés que l’on peut ressentir pendant une période de 2 à 14 jours précédant la période des règles.

Quels sont les symptômes les plus courants du SPM ?

  • Troubles psychiques ; manque de volonté, difficulté de concentration…  
  • Déséquilibres émotionnels : humeur changeante, irritabilité, crise de pleurs, angoisse, anxiété…  
  • Douleurs physiques ; céphalées, courbatures, douleurs musculaires, …  
  • Fatigue   
  • Fringales, forte attirance pour les aliments sucrés, salés ou gras.   
  • Acné  
  • Exacerbation des symptômes d’une pathologie déjà existante.   
  • Chute de tension  
  • … 

Les symptômes sont nombreux. Néanmoins, si vous ressentez souvent plus de 5 symptômes relatifs au SPM, il est possible que vous souffriez d’un déséquilibre hormonal, consultez votre médecin ou gynécologue pour un bilan hormonal. 

Les Différents SPM :  

Selon les travaux du Dr Guy Abraham, il existe une classification des symptômes permettant une meilleure prise en charge thérapeutique :  

  • Le SPM de type A comme Anxiété : irritabilité, troubles de l’humeur.   
  • Le SPM de type H comme Hyperhydratation : rétention d’eau et gonflement.   
  • Le SPM de type C comme Craving : fringales, envies d’aliments sucrés, avec malaise et faiblesse.   
  • Le SPM de type D comme Dépression : confusion, tristesse, crises de pleurs, voire idées suicidaires. 

Le Syndrome Prémenstruel de type A : Causes et solutions naturelles  

Une carence en Magnésium et en vitamines B6 -tout deux nécessaires à la synthèse de la dopamine (neuromédiateur inhibiteur)- bouleverse la dégradation d’œstrogène dans le foie et induit une hyperoestrogénie. Cet excès d’œstrogène favorise la production de neuromédiateurs excitateurs comme la Noradrénaline, la Sérotonine, et l’Adrénaline, sécrétés par l’hypothalamus (cerveau).  

La solution micronutrionnelle est donc la prise quotidienne de Magnésium associée à la vitamine B6, entre 300 et 400mg par jour. Sous la forme la plus biodisponible possible (citrate, bisglycinate ou glycérophosphate) par exemple dans le Dstress Booster de Synergia et renforcer ses apports avec une alimentation qui en est riche : avocat, germe de blé, avoine. 

Coté alimentation, privilégier les aliments ayant un index glycémique faible (cf tableau) . Et remplacer les laits animaux par des laits végétaux. Les produits laitiers sont très acidifiants et mobilisent une trop grande quantité de minéraux.

Les plantes recommandées lors d’un SPM de type A sont :  

le Gattilier (Vitex agnus-castus) pour son action similaire à la dopamine, et anti- oestrogène, très utile pour réguler le rapport oestrogène/progestérone. Il diminue l’irritabilité, les troubles de l’humeur, l’anxiété et les troubles mineurs du sommeil. En teinture mère 50 gouttes 2 à 3 fois par jour ou en gélule : 1 matin et soir, avant le repas avec un grand verre d’eau. A prendre à partir du 8ème jour du cycle au 21ème. Contre indiqué en cas de grossesse et allaitement.  

– l’Alchémille (Alchemilla glabra) qui possède une action progestative.  

En Infusion : Infusez pendant 5 minutes une cuillère à café de plante sèche dans 250 ml d’eau bouillante. Boire une tasse de tisane 3 fois par jour entre les repas. 

Le Syndrome Prémenstruel de type H : Causes et solutions naturelles  

Une carence en Magnésium et Vitamine B6 est également impliquée dans ce SPM, notamment parce que la B6 joue un rôle de cofacteurs dans la synthèse de la plupart des neurotransmetteurs. Et les symptômes qui caractérisent ce SPM sont le résultat d’un excès d’aldostérone qui entraine rétention d’eau et de sel au niveau des extrémités. 

Le besoin nutritionnel en Magnésium + B6 est dans ce cas similaire à celui du SPM de type A. Avec un apport en vitamine E en complément et par l’alimentation, dans les huiles végétales, les oléagineux et les germes de céréales complètes, épinards, avocats…

Les plantes recommandées lors d’un SPM de type H sont :  

  • Gattilier (voir SPM de type A)  
  • Le Pissenlit pour son action diurétique et son action sur le foie en mélangeant feuilles + racines. En infusion 30 g/L, 2 à 3 tasses par jour – attention : interaction possible avec des traitements pour le foie et contre-indication en cas d’hypotension- 

Au niveau alimentation : on supprime les sucres rapides, les produits industriels transformés et les aliments à Index Glycémique élevé !

Le Syndrome Prémenstruel de type C : Causes et solutions naturelles.

La consommation de sucres rapides en grandes quantités impliquent des périodes de symptômes d’hypoglycémies (fatigue, vertiges, palpitations, maux de tête) en relation avec une sensibilité accrue des cellules à l’insuline.

Le besoin micronutritionnel est donc important en Magnésium, B6, Chrome et PGE1 (prostaglandines E1) issues des acides gras essentiels. On peut combler ce manque avec 2 à 3 gr de levure de bière ou 1 à 5 gr de spiruline par jour. Mais également 1 à 3 gélules par jour d’Huile d’Onagre (Oenothera biennis) . Et Huile de bourrache (Borago Officinalis) pour le PGE1 : 1 à 3 gélules par jour.

Du coté des plantes la Rhodiola Rosea est très interessante, car elle améliore les capacités physiques et mentales. Possède la particularité d’être antihypoglycémiante. 2 gélules le matin et 1 gélule le midi à prendre pendant le repas et évitant la prise le soir.

Au niveau alimentation : on diminue les aliments à Index Glycémiques élevés !

Le Syndrome Prémenstruel de type D : Causes et solutions naturelles Ce syndrome révèle un excès de progestérone causé potentiellement par une intoxication au plomb. Cet hyperprogestéronémie causerait des troubles du système nerveux central entrainant dépressions, pensées suicidaires etc…

Le besoin micronutritionnel est donc important en Magnésium, B6 et Vitamine C. Pour le Magnésium + B6 se reporter aux recommandations du SPM de type A.

Pour aider à la détoxification : la chlorella et la spiruline sont des algues très bénéfiques. On les trouve très souvent en complexes avec de la vitamine C.

Pour résumer :Il est primordial de limiter le stress (voir article https://feminaturae.fr/trop-stressee-cesse-de-lutter-apprivoise-ton-stress/) avec des techniques de gestion du stress; comme la sophrologie, la cohérence cardiaque ou la méditation. Prendre du temps pour soi, un bon bain chaud, une balade en pleine nature. Avoir une bonne hygiène alimentaire : éviter les sucres raffinés et les produits industriels transformés. Remplacer les produits laitiers animaux par des produits à base de lait végétal. Eviter les produits d’hygiène corporel contenant des perturbateurs endocriniens (voir article 🙂 Augmenter ses apports en bons gras, surtout en Oméga 3 en variant les huiles végétales et en minéraux.

Les conseils contenus dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement médical en cours. Si vous avez un traitement allopathique en cours, ne l’interrompez pas et demandez avis auprès de votre médecin. Les conseils d’Hygiène de Vie contenus dans cet article ne remplace pas un suivi Naturopathique personnalisé.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Me Contacter